31 Mai 2016

La pornographie, une école pour les adolescent.e.s ? - Capsule 5 ViRAJ 2016

La pornographie est vue comme très accessible par les adolescent.e.s et conséquemment, elle agit souvent comme première source « d’éducation » à la sexualité. Il arrive que les intervenant.e.s soient invité.e.s à se prononcer sur le pour ou le contre.

Bienvenue

Qui sommes-nous?

Je vous souhaite la bienvenue sur ce site. Vous y trouverez des informations sur des programmes de prévention de la violence dans les relations interpersonnelles des jeunes et de promotion de relations égalitaires, en plus de la liste de mes publications et recherches. Comme professeure à l’École de psychologie de l’Université Laval, je dirige actuellement des travaux sur la violence dans les relations amoureuses, le harcèlement sexuel, les relations romantiques et non-romantiques et les activités sociales sexualisées chez les adolescents et adolescentes. Mes études sont généralement de nature épidémiologique, quelques-unes sont longitudinales, et tiennent compte de variables de genre, d’histoire passée de violence, de résilience et d’influence sociale comme la pornographie. Ce sont des thèmes d’actualité sur lesquels il faut continuer de se pencher afin que les jeunes vivent leurs premières relations amoureuses et sexuelles avec bonheur et puissent faire une analyse critique des codes dictés par la pornographie.

Dans mon laboratoire, nous poursuivons également des travaux de prévention de la violence dans les relations interpersonnelles des jeunes et de promotion des relations égalitaires dans la tradition de la psychologie communautaire. Ces efforts se font en concertation avec des chercheur/es de l’Université du Québec à Montréal et avec des organismes et intervenant/es de divers milieux ainsi que grâce à des subventions de recherche tant fédérales que provinciales. C’est dans un tel contexte de concertation que sont nés au fil des années, les programmes de promotion des relations égalitaires, ViRAJ et PASSAJ qui s’adressent aux élèves de 14 à 17 ans.

Les valeurs sous-tendant ces différents outils et analyses sont la recherche de l’égalité au sein des relations interpersonnelles et de couple (traiter les autres avec respect et reconnaître leur liberté de faire des choix), l’équité (partager les stress de la vie, s’accommoder des limites des autres et offrir son soutien) et la sollicitude (encourager les forces des autres, développer un attachement fondé sur la responsabilité plutôt que l’égocentrisme et l’exploitation).

Francine Lavoie, Ph. D.
Professeure titulaire

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2016 Université Laval

Accès au CMS