La lutte à la violence, c’est l’affaire des hommes aussi !- Capsule 12, ViRAJ 20 ans

November 14, 2014

La lutte à la violence, c’est l’affaire des hommes aussi !

Dans cette capsule : 1) une vidéo de témoignages d’hommes québécois et  2) le texte d’un journaliste suite à l’affaire Ghomeshi ayant généré une vague de dénonciations par des femmes au Canada et au Québec.

1.Une vidéo dans le cadre de la campagne Ruban Blanc

Trop peu connue par les jeunes québécois, la « Campagne Ruban Blanc » est le plus grand mouvement mené par des hommes pour lutter contre la violence envers les femmes sous toutes ses formes. Fondée en 1991, suite à la tuerie de l’École Polytechnique (Montréal) où 14 jeunes femmes ont été assassinées le 6 décembre 1989, la campagne du Ruban Blanc est désormais présente dans plus de 60 pays à travers le monde. En portant le ruban blanc, les hommes s’engagent à ne jamais commettre, garder sous silence ou fermer les yeux devant la violence envers les femmes.

Au Canada, cette campagne débute le 25 novembre, journée internationale de la violence à l’égard des femmes, et se termine le 6 décembre, journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes au Canada. Au Québec, les rubans sont distribués par les Afeas. Et bien sûr, tout le monde peut porter un ruban.

Voici une courte vidéo, réalisée au Québec en 2013 par La Séjournelle, mettant en vedette 14 hommes de la région de la Mauricie expliquant ce que représente pour eux le port du ruban blanc : Pourquoi ne pas l’utiliser en classe ou dans des groupes de jeunes ? http://www.youtube.com/watch?v=BHDjyra_MsE

Vous trouverez des informations supplémentaires sur le site officiel (anglais) de la campagne : http://www.whiteribbon.ca/

2. Un texte qui interpelle tous les hommes

Le journaliste Patrick Lagacé du journal La Presse relance les hommes québécois en leur donnant un projet : sonder cinq femmes de leur entourage sur leurs expériences de harcèlement ou d’agression sexuelle ou leur  peur d’en vivre. Excellent texte pour sensibiliser les jeunes hommes même les plus réticents à aborder ce thème.

Ceci démontre bien l’importance d’inclure les hommes dans les plans de lutte à la violence et de ne pas sous-estimer les effets de leur engagement pour la cause.

Merci à tous ces hommes.

Francine Lavoie, Catherine Ruel et Félix Joyal Lacerte.

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2016 Université Laval

Accès au CMS